Teatralny Koufar International Student Theatre Festival
Teatralny Koufar International Student Theatre Festival
Sappho (Vilnius Gediminas Technical University, Lithuania) - 8th World Congress (Leicester)
Sappho (Vilnius Gediminas Technical University, Lithuania) - 8th World Congress (Leicester)
Performance by De Monfort University - 8th World Congress (Leicester)
Performance by De Monfort University - 8th World Congress (Leicester)
AITU : le mot du Président

Si le théâtre à l’université est vieux comme l’université, on peut dire que le théâtre universitaire moderne est né après la deuxième guerre mondiale. Sa caractéristique, c’est d’être sorti de sa tour d’ivoire de l’Alma Mater, pour gagner un tout-public. Le corollaire en fut que ladite Mater a de mieux en mieux pris conscience de ce phénomène particulier d’éducation qu’est le théâtre pratiqué dans ses murs. Cette Alma a compris qu’on peut enseigner le théâtre et apprendre par le théâtre sans rougir et en gardant académiquement la tête haute.

Certes, je simplifie, car cette évolution du «saltimbanque» à l’ «académique» n’a pas suivi le même rythme dans tous les établissements : les réticences sont restées vives parfois – selon les universités – et longtemps – partout.

Mais les théâtres en université, eux, croissaient en âge et en sagesse, avec pour preuve une floraison impressionnante de festivals internationaux dans les années 80 avec, pour conséquences marquantes, des échanges tous azimuts de troupes, donc de pratiques différentes, donc d’adresses utiles, donc d’amitiés nouvelles et sans frontières. C’est ainsi qu’au début des années 90, nombre de TU ressentaient très largement et profondément le besoin, l’utilité, de se doter d’un organe de contacts qui assurerait leur visibilité, leur identité et leur crédibilité aux yeux du monde. L’idée de l’AITU ( Association Internationale du Théâtre à l’Université) était née.

Cette idée se réalisa en 1994, à Liège, quand furent votés, par une vingtaine de pays, les premiers statuts de l’AITU, qui concrétisaient les principes de la Charte de Liège.
Certes, des tentatives de «fédération» avaient déjà eu lieu auparavant (IUTU…), mais, sans doute prématurées, elles n’avaient pas tenu la route.

Depuis sa création, l’AITU a prouvé maintenant qu’elle assure sa mission de réseau mondial.

Avec, à ce jour, six Congrès (94, Liège / 97, Valleyfield-Québec / 99, Dakar / 01, Krakow / 03, Olympia / 06, Urbino), elle a montré que théorie et pratique du théâtre font bon ménage à l’université.

Ouverte à toutes les approches de théâtre universitaire (spontanées, encadrées ou pré-professionnelles), l’AITU confronte et rapproche tous les «pratiquants» de théâtre à l’université.
De plus, par ses liens étroits avec l’ IIT (Institut International du Théâtre -UNESCO) et l’AITA (Association Internationale du Théâtre Amateur), elle renforce ses contacts avec le théâtre sous toutes ses formes, bref elle assure sa place dans le paysage théâtral mondial.

Je souhaite bon travail à tous les membres actuels, et je forme le voeu de voir leur nombre croître, élargissant ainsi encore notre réseau international pour le bien de tous, individus ou institutions. Le théâtre – tout court – n’a qu’à y gagner.

Prof. Dr. Robert Germay

Liège, janvier 2007